Nos bureaux sont fermés du lundi 24 décembre au mercredi 2 janvier.           
 

De l’argent perdu pour les personnes handicapées


© belga

La Direction générale Personnes handicapées, chargée notamment d’accorder les allocations et les cartes de stationnement aux personnes handicapées, reste difficilement joignable et accuse un important retard dans les traitements des dossiers. En cause : un changement de système informatique et une réorganisation des services.

En 2017, le Médiateur fédéral a reçu près de 600 plaintes à ce sujet. Il constate que deux problèmes refont surface avec le retard de l’administration.

Perte du tarif social sur la facture énergie

Les personnes handicapées ont droit à un tarif avantageux sur leur facture de gaz et d’électricité, appelé tarif social énergie. Mais ce tarif n’est pas accordé de manière rétroactive, contrairement à l’allocation.

Les personnes handicapées sont parfois privées de plusieurs mois de tarif social. Le retard de l’administration aggrave encore cette perte.

Perte du supplément d’allocation

Dans certains cas, l’administration accorde une allocation plus élevée si elle constate, après examen médical, que l’état de la personne s’est aggravé. Les problèmes rencontrés par l’administration retardent les décisions prises à la suite des examens médicaux.

Les personnes handicapées doivent donc attendre des mois pour recevoir le supplément d’allocation qui compense l’aggravation de leur état de santé. Elles n’ont droit ni à des arriérés, ni à des intérêts de retard. Le supplément d’allocation doit être accordé dès l’examen médical et ne doit pas dépendre de la rapidité du traitement du dossier.  

Solution indispensable

Le Médiateur fédéral avait déjà pointé ces deux problèmes il y a quelques années via plusieurs recommandations adressées aux administrations concernées ainsi qu’au parlement. La situation actuelle vécue par les personnes handicapées confirme la nécessité d’une solution.

Une plainte ?

Si vous rencontrez un problème avec la Direction générale Personnes handicapées :
- contactez d’abord son service de plaintes,
- si vous n’êtes pas satisfait, déposez une plainte chez le Médiateur fédéral.

Vous rencontrez un autre problème ? Le site www.ombudsman.be vous guide facilement vers l'ombudsman qui pourra vous aider. 


publié le: 26/02/2018