Du 22 au 30 juillet, nous ne sommes joignables par téléphone que de 9h à 12h30. Contactez-nous en ligne      
 

Les Nations Unies examinent le respect des droits humains en Belgique


Photo par https://unsplash.com/@matreding


L’examen est appelé « examen périodique universel » (EPU) et consiste à évaluer comment la Belgique respecte ses obligations et engagements en matière de droits humains. La Belgique a rédigé un rapport et la ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès, le présentera. Elle répondra aussi aux questions et recommandations des autres pays membres du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

Ne jamais enfermer d’enfants

De nombreuses institutions et organisations non gouvernementales belges ont contribué à préparer cet examen en relayant leurs constats et recommandations au Conseil des droits de l'homme.

Le Médiateur fédéral a également apporté sa contribution. Avec le Délégué général aux droits de l’enfant et son homologue flamand le Kinderrechtencommissaris, il a rappelé à la Belgique qu’il faut interdire, dans la loi, l’enfermement d’enfants pour raisons migratoires. Le Médiateur fédéral a aussi réaffirmé ses recommandations et avis au Parlement fédéral pour investir avant tout dans les alternatives à l’enfermement.


> Suivez en direct l’examen périodique universel de la Belgique, ce mercredi 5 mai de 9h à 12h30, sur le site du Conseil des droits de l'homme des Nations unies


publié le: 03/05/2021